Serait-ce la journée mondiale du yaourt ? Le yaourt serait-il une solution contre le réchauffement de la calotte glaciaire ? Je n'en sais rien. Non, vraiment, je ne sais pas pourquoi l'agence de presse AP a décidé de sortir l'Histoire du yaourt aujourd'hui sur Internet.

Mais par contre, j'ai pensé que cet article allait certainement répondre à ces interrogations lactées qui vous hantent depuis bon nombre d'années. Alors, je ne sais pas non plus si nos ancêtres étaient de grands adeptes du yaourt, mais voici ce fameux article :

Yaourt: quand François Ier aurait dû l'imposer aux Français!

                                         yaourt

Yaourt (Grèce), yoghourt (Turquie), madzoune (Arménie), laban (Egypte), rhaib (Arabie), dahi (Inde)... Connu dans le monde entier, ce lait fermenté, onctueux et acidulé, aurait pris naissance bien avant l'Antiquité.

Et du lait sur les cendres d'un feu de tribus nomades dans les steppes d'Asie centrale aux petits pots en verre ou en plastique, il n'y avait qu'un pas... franchi en France par François Ier.

Mais il ne s'agit là que d'une brève apparition du yaourt. Souffrant de problèmes gastriques, le monarque reçut la visite d'un médecin dépêché par le sultan Soliman le Magnifique, venu à pied de Byzance avec... un troupeau de brebis, relate le CIDIL (Centre interprofessionnel de documentation et d'information laitières). Cet envoyé mit aussitôt le royal patient à la diète et lui fit absorber un mystérieux liquide blanchâtre, qui le rétablit peu à peu.

Pourquoi un troupeau de brebis? Tout simplement (si l'on peut dire) pour maintenir en vie les précieux ferments tout au long du voyage en confectionnant chaque jour du yaourt frais.

Mais il faudra attendre la fin du XIXe siècle pour voir réapparaître le yaourt. Dans le sillage des découvertes de Pasteur sur la fermentation, les deux ferments lactiques indispensables à la fabrication des yaourts sont mis en évidence et cultivés.

Distribué uniquement en pharmacies pour soigner les problèmes intestinaux des bébés, le yaourt se répand enfin en crèmerie puis en épicerie dans les années 50, dans des pots consignés. De nos jours, on en trouve un large éventail: nature, sucrés, aromatisés, aux fruits, confitures, miel, céréales, et même aux morceaux de gâteau...

Article de Simone ESTRAN à lire dans son entier en cliquant ICI

Et puis si ces questions laitières ne vous démangeaient pas les neurones jusqu'à présent, cet article pourra peut-être quand même vous servir lors des prochains diners festifs qui s'annoncent... Si, si, je suis sûre que vous arriverez à placer l'Histoire du yaourt dans la conversation ; ce sera très facile certainement. Essayez, vous verrez !

Bon courage !

Lucie