Me revoici avec notre cousin Ernest ! La semaine dernière, je n'ai pas voulu vous parler de son décès, car j'avais quelques doutes sur la date, le lieu et les circonstances.

En effet, d'après les annotations en marge de son acte de naissance dans les registres d'état civil de Rouessé Vassé, Ernest Abel Albert GAIGNARD est décédé le 11.04.1945 à Gardelegen en Allemagne, à l'âge de 47 ans.

Or, qui dit 1945 et Allemagne, dit 2nde Guerre Mondiale. J'ai tout d'abord trouvé pas mal d'informations sur Gardelegen en Allemagne, mais de cela, je vous en reparlerai dans mon prochain message. Dans un premier temps, je voulais surtout comprendre pourquoi notre (peut-être) mécano de l'aéronautique militaire lors de la 1ère Guerre Mondiale s'est retrouvé en Allemagne en 1945.

A son décès, Ernest Abel Albert GAIGNARD a 47 ans, donc logiquement trop âgé pour y être décédé en tant que militaire. Et c'est après quelques petites recherches et autant de réflexion que j'ai retrouvé le nom de notre cousin sur le site "Morts dans les Camps". J'y ai alors découvert que, par Arrêté du 6 février 1992, la mention "mort en déportation" devait être apposée sur l'acte de décès de, entre autres, Ernest Abel Albert GAIGNARD (paru au Journal Officiel du 27.03.1992), confirmant ainsi que notre cousin a été déporté en Allemagne, d'où il n'est pas revenu. Restait à savoir pour quelles raisons Ernest Abel Albert GAIGNARD a été déporté.

Et c'est à ce moment de mes toutes premières trouvailles que le site GeneInfos a publié le 2 mai un article au sujet d'une base de données sur les déportés de France arrêtés par mesure de répression, base de données mise sur Internet par la Fondation pour la Mémoire de la Déportation.

Aussitôt lu, aussitôt partie à la recherche de nouvelles infos sur notre cousin dans cette base de données. Et c'est là que je trouve un certain Ernest GAIGNARD, né le 28.07.1912 à Boussé Vassé (72) et décédé au camp de Dora en Allemagne : 3 informations qui sont proches de ce que j'avais trouvé jusqu'à présent, mais qui demandaient toutefois à être vérifiées, car j'avais pu me tromper. Mais, aujourd'hui, je suis sûre de mes informations : Ernest Abel Albert GAIGNARD est bien né en 1892 (et est de la classe 1912, année de ses 20 ans) à Rouessé Vassé (et non Boussé Vassé, bien sûr) et décédé à Gardelegen (alors en transit en provenance du camp de Dora; je vous en reparle la prochaine fois).

Hormis ces petites inexactitudes, on apprend sur ce site que Ernest Abel Albert GAIGNARD était interné tout d'abord en France au camp de transit de Compiègne et qu'il a fait partie du convoi I.211 parti le 12 mai 1944 à destination du camp de concentration de Buchenwald.

2073 hommes faisaient partie de ce même convoi, en très grande majorité des Français (au nombre de 2038). Sur ces 2073 hommes, 1143 d'entre eux sont rentrés de déportation, 6 se sont évadés durant un transport ou en déportation, 724 sont décédés, 88 sont disparus en déportation, et enfin, on ne sait pas ce que sont devenus 112 hommes de ce convoi.

18 autres sarthois font partie de ce même convoi du 12.05.1944, 12 sont revenus, 6 sont morts en déportation : André BERGET (né à la Ferté Bernard, revenu), Marcel BERTRAS (Joué en Charnie, revenu), Auguste BOULIFARD (Montmirail, revenu), Robert CAUCHOIS ( (Château du Loir, décédé), Georges CHABLE (Monhoudou, décédé), Albert FRENEHARD (Lucé sous Ballon, décédé), Camille GREMONT (Auvers le Hamon, décédé), Henri GUET (Le Mans, revenu), Roger HAMON (Le Mans, décédé), René LEROY (Moncé en Saosnois, revenu), Camille LHUISSIER (Le Mans, revenu), Roger LOUVEAU (Le Mans, revenu), Auguste PAGEOT (Coulaines, revenu), Eugène PECHARD (Le Mans, décédé), Bernard PERCHERON (Saint Marceau, revenu), Bernard PICHARD (Nogent sur Loir, revenu), Jacques PORTIER (Le Mans, revenu) et Alexis PROVOST (Mayet, revenu).

Ernest Abel Albert GAIGNARD, devenu le matricule n° 49716 à son arrivée au camp de Buchenwald, a ensuite été transféré au camp de concentration de Dora. Par contre, je ne sais toujours pas dans quelles circonstances il est décédé le 11.04.1945 à Gardelegen. La seule chose dont je sois à peu près sûre, et encore, c'est qu'il n'a pas été tué lors d'une tentative d'évasion car il n'en est pas fait mention sur ces différents sites Internet. Je ne connais pas non plus les raisons pour lesquelles Ernest Abel Albert GAIGNARD a été arrêté et déporté en Allemagne. Je cherche toujours. En attendant, dans mon prochain message, je vous parlerai de Gardelegen et de ce qui s'y est passé en avril 1945.

A bientôt,

Lucie

Sources :